Portrait : 50 nuances d’un consultant digital

Portrait 50 nuances d'un consultant digital

Je suis régulièrement contacté par des étudiants, stagiaires, professionnels en reconversion, … qui souhaiteraient mieux comprendre les nuances du métier de consultant digital.

Premièrement, le terme digital fait débat

Issue de l’anglais, digital, évoque deux aspects :

  • l’aspect manipulable avec les doigts (ex. interfaces tactiles des smartphones / tablettes, ou encore les doigts sur le clavier physique de votre ordinateur),
  • le digit, représentant le chiffre, synonyme de l’unité de mesure informatique, le bit (système binaire ayant pour valeur 0 ou 1)

En France, on aura plutôt tendance à dire numérique, c’est d’ailleurs ce qui a été tranché par l’Académie française.

Sans renier la #FrenchTech, l’histoire et les nouveautés (or mis le Minitel ^^) sont plutôt anglophones / américaines, d’où ce choix de digital, accepté depuis des années dans l’univers professionnel.

Pouvez-vous me décrire votre métier ?

Mon objectif est simple, accompagner les entreprisses dans leur stratégie de visibilité sur Internet.

Par la mise en place d’outils du numérique, nous tentons conjointement de développer leur activité.

Quelles sont vos tâches principales ?

Quelques-unes des tâches principales que je traite actuellement (soit directement, soit via des partenaires) :

  • l’audit préalable de l’existant pour déceler les points d’amélioration (interne – audit gratuit)
  • le conseil en web marketing (interne ou partenariat – gratuit)
  • l’identification et la formalisation du besoin client (interne)
  • la création de logo et identités graphiques (partenariat)
  • la mise en place de sites vitrine WordPress et boutiques en ligne WooCommerce (interne)
  • l’intégration de contenus (ex. nouvelles pages, …) via des prestations de webmastering (interne)
  • la maintenance technique de sites WordPress : mise à jour, sauvegarde, … (interne)
  • le dépannage en urgence de sites WordPress (interne)
  • la réalisation de contrôles qualité / recettage (interne)
  • la rédaction de contenus textes optimisés pour le web (partenariat)
  • l’optimisation du positionnement Google : étude de mots-clés & analyse concurrentielle, mise en place de back links (partenariat)
  • la création de campagnes publicitaires, d’e-mailing (partenariat)
  • le développement de modules sur-mesure pour vos besoins spécifiques (partenariat)
  • la formation aux outils déployés (interne ou partenariat – ex. formation à l’administration d’un site WordPress)

Comme vous le voyez, j’interviens tout le long de la chaîne stratégique, pour un accompagnement de proximité à 360 °.

Comment se déroule une journée de travail par exemple, ou une semaine ?

Mon cadre de travail quotidien n’est pas l’espace de coworking, je travaille de chez moi, ou de n’importe où lorsque je suis en déplacement (cafés, …).

Bien évidemment, pour nos réunions de travail entre partenaires, ou rendez-vous clients, nous privilégions les endroits calmes et propices à la réflexion, sans pour autant oublier l’aspect récréatif (qui dirait non à un bon cookie, un bon chocolat chaud ^^).

Ma liste de tâches Todoist est checkée chaque matin (et soir) afin de faire le point sur le programme de la journée.

J’utilise principalement les outils collaboratifs (Trello, Slack, Zoom, …) pour garantir les meilleurs échanges possibles.

Trello est essentiel pour bien se coordonner sur la gestion d’un projet faisant intervenir plusieurs prestataires, c’est notre tableau de bord numérique où l’on retrouve toute la décomposition de projet, et la possibilité d’apporter du contenu (captures d’écrans, commentaires, …).

Les échanges par mail représentent toutefois encore une grande part de ma communication digitale.

J’assure les rendez-vous client via l’outil de planification Calendly, ce qui me permet d’avoir un planning bien géré, directement synchronisé avec mon calendrier Google Agenda.

Ces différents outils sont un peu mon deuxième cerveau quand trop d’informations sont à retenir.

Et plutôt qu’utiliser le papier, j’aime à avoir l’information qui vienne directement à moi, au moment opportun.

Entre les rendez-vous clients, les phases d’audit, la préparation des devis, les échanges avec les différents collaborateurs, la communication personnelle (posts Facebook, …), la veille technologique / la formation … les journées sont bien remplies, sans oublier la production bien sûr ^^.

Vous me verrez également assez régulièrement le nez dans les rapports, les outils statistiques, … autant d’éléments qui permettent de définir un plan d’action.

Autant le dire tout de suite, c’est un métier prenant, et pour lequel un gros volume de travail est à fournir, le tout avec régularité et méthode.

Quelles sont vos principales satisfactions ?

La mise en place de stratégies d’acquisition de trafic ciblé, que ce soit via les moteurs de recherche (référencement naturel), les réseaux sociaux, … à pour finalité la conversion, ma principale satisfaction réside dans des indicateurs clés comme l’augmentation du chiffre d’affaires client.

Sans de bons indicateurs (taux de rebond, taux de conversion, …), aucune analyse n’est viable, la mise en place de ces KPI est un des piliers du métier.

Qu’aimez-vous le plus dans ce métier ?

Sa diversité, je crois que l’on peut me qualifier de couteau suisse du numérique, en cela, j’essaye d’avoir la vision la plus transversale de mon domaine, la diversité s’applique également par les nombreux domaines professionnels que je côtoie, avec autant de découvertes et de rencontres, que ce soit mes clients (esthéticiennes, gérant de chambres d’hôtes, éducateurs canin, …), ou mes partenaires (infographiste, rédacteur / référenceur web, Community manager, …).

Qu’aimez-vous le moins ?

La sédentarité, malheureusement, rester derrière un ordinateur n’est pas le meilleur plan pour garder une bonne hygiène de vie, et garantir sa santé.

Quand vous passez plus de 8 heures par jour assis, il est temps de réagir, et de se faire violence.

Personnellement mon échappatoire, c’est la course à pied, et plus précisément le trail qui me permet de m’évader loin des écrans, en pleine nature.

Je pense que ces moments de coupures sont essentiels pour garder un bon équilibre psychique.

Un autre point à prendre en considération, le fameux burn-out, en étant freelance, rappelez-vous toujours de faire quelques pauses, on est parfois tellement impliqué dans sa mission, que l’on finirait par l’oublier !

Je pourrai également rajouter l’administratif, même si je suis plutôt carré et que le statut de micro-entreprise, ainsi que mon outil comptable Freebe.me m’aide bien, faire sa déclaration Urssaf est rarement une partie de plaisir.

En tant qu’indépendant, vous êtes multi-casquettes, tantôt commercial, tantôt comptable, …

Quelle était votre formation initiale ?

Après un Baccalauréat S qui m’a permis d’acquérir les bases de la logique scientifique (ex. décomposition d’un problème, …), je me suis dirigé vers un DUT Informatique, option gestion de l’information.

Le socle commun du DUT Informatique permet de découvrir les fondamentaux de la programmation informatique (algorithme grand-mère ^^), et de la logique réseau.

L’option gestion de l’information permet d’obtenir les compétences nécessaires à la conceptualisation de solutions techniques (Merise, UML, …), et la structuration de données (MySQL).

Durant tout ce parcours universitaire, des cours d’organisation et de gestion m’ont permis d’acquérir la vision transverse, et la rigueur nécessaire pour planifier, suivre, … la conception d’une solution en mode projet.

Quels sont, en général, les diplômes ou la formation exigés pour devenir consultant digital ?

Plusieurs logiques possibles, selon moi, s’orienter vers les formations universitaires du domaine :

  • de l’informatique,
  • du commerce,
  • du management.

Aucun parcours type, et il vous faudra très certainement compléter vos compétences sur le tas.

Un point important, la majorité des connaissances que j’utilise au quotidien sont issus de mon auto-formation !

Mon expérience de plusieurs années en tant que développeur web / chef de projet en agence web & mobile a également été formatrice.

Certaines agences en mode startup peuvent vous laisser votre chance.

Quelles sont selon vous les qualités et compétences indispensables pour être consultant digital ?

Vous savez, quand on aime son métier, et le domaine d’activité dans lequel on s’applique, on a souvent l’envie de progresser, de découvrir les différents rouages du puzzle, je crois que c’est ce qui peut définir un bon consultant digital, mais attention à connaître ses limites.

La création numérique (et print qui viennent souvent s’articuler ensemble) recèle de nombreux métiers, et bien malin serait celui qui pense pouvoir être expert de tous.

Avoir l’humilité suffisante pour reconnaître que l’on a des connaissances, que l’on peut comprendre, vulgariser, … mais que d’autres savent mieux faire, c’est aussi une des qualités primordiales.

En résulte la nécessité de bien s’entourer, de professionnels, de spécialistes de confiance, avec qui il est plaisant de travailler et que l’on peut recommander les yeux fermés.

Est ce que l’exercice de ce métier nécessite d’acquérir sans arrêt de nouvelles compétences ? (Si oui avez vous un exemple ?)

Le domaine du numérique est certainement l’un de ceux où l’on s’ennuie le moins, le renouvellement est perpétuel, et les connaissances éphémères.

Il existe bien un socle de base, inaltérable, qui permet de basculer plus ou moins facilement d’une compétence à son évolution (ex. l’algorithmie dans le cas des différents langages de programmation et de leurs mises à jour), mais un gros travail de formation sera régulièrement à prévoir, et ce tout le long de sa carrière.

Prenez également les exemples suivants :

  • l’algorithme Google et ses différentes nouveautés (Panda, Penguin, …),
  • le cadre législatif (RGPD, Directive européenne sur les cookies, …) qui peut subitement évoluer
  • les règles en termes de sécurité (DSP2, …)
  • ainsi que les bonnes pratiques (lecture automatique des vidéos sur les navigateurs web, …)

Je vous le dis, on ne s’ennuie pas ! Bonne nouvelle, vous trouverez de nombreuses ressources gratuites sur le web (YouTube, tutoriels en ligne, …)

Connaissez-vous d’autres consultant digital ?

Des personnes qui portent ce titre exact, pas à ma connaissance, mais à vrai dire le titre n’a que peu d’importance, tout réside dans les tâches réellement traitées, alors là oui, j’ai quelques partenaires qui avec leur singularité peuvent également être dit consultant digital.

Aujourd’hui, je me positionne comme un véritable collectif de freelances regroupés, avec un interlocuteur unique et la sélection de la meilleure équipe pour votre projet !